Compte rendu de la JREP du 14 juin 2019

Compte rendu de la JREP du 14 juin 2019

Ce vendredi 14 juin 2019, l’AIDBORN a organisé sa 25ème Journée Régionale d’Etude et de Perfectionnement (JREP) au Novotel Lille aéroport de Lesquin ! c’est le rendez-vous annuel des Ibode et infirmiers de bloc opératoire de la région Hauts de France et c’est avec plaisir que nous les avons de nouveau accueillis dans cet hôtel où nous avons nos habitudes.

45 personnes étaient présentes dès 8h30 pour un accueil chaleureux, où il faisait bon se retrouver entre amis, anciens collègues de travail ou de promo …. Et également commencer à échanger avec les commerciaux ou les membres du bureau.

Après un petit mot de bienvenue, j’ai cédé la place à la modératrice de notre journée : Juliette THERASSE, Ibode, cadre supérieure de santé, de l’Hôpital Huriez – CHU de Lille.

Les conférences ont débuté avec la présentation du « PIPAC : une chimiothérapie intrapéritonéale pressurisée par aérosol », faite par Anna DEVOLDER, Ibode au Centre Oscar Lambret de Lille (le Docteur HUDRY qui devait présenter avec elle, s’est excusée de ne pouvoir être présente avec nous).

Anna nous a expliqué la mise en place de cette nouvelle technique, pratiquée par peu de centres en France et qui nécessite l’utilisation de nombreux moyens de protections durant la procédure (en pré, per et post opératoire) du fait de la manipulation de produits cytotoxiques. Elle n’est utilisée qu’a titre palliatif dans le cas de carcinoses abdominales, mais les retours de la part des patients qui en bénéficient est positif quant à leur qualité de vie post chimio.

Ensuite, place à une Ibode fraichement diplômée de l’école d’Amiens : Vanessa MONNIER, du centre hospitalier de Beauvais, qui est venue nous présenter son travail de fin d’étude : « Un bloc où il fait bon travailler… Un coup de Blues chez les IBODE » ; un sujet qui lui tenait à cœur ; un triste constat de la réalité dans nos blocs opératoires où le soignant pense d’abord à son patient avant de penser à son bien-être.

Vint le temps de la pause et l’occasion pour nos congressistes de visiter le hall de nos 15 partenaires exposants et d’échanger avec eux sur leurs nouveaux produits. Je les remercie de leur fidélité et de leur présence chaque année : Anios, Baxter, Comepa, Ethicon, Landanger, Lohmann, Macsf, Medtronic, Mylan, Orthopale, Serb, Stryker, Vygon, Wellspect et Wright.

En 2ème partie de matinée, j’ai eu le plaisir d’accueillir des amis du CHU de Reims : Nathalie COPIN (membre permanent de l’ARIBONE) Ibode et le Docteur NEROT, chirurgien. Elles ont accepté de faire le déplacement jusque Lille afin d’évoquer une technique de prothèse d’épaule avec une instrumentation personnalisée : en effet, après consultation, le patient subit un scanner particulier qui permet au chirurgien de faire une reconstruction 3D de son articulation ; celle-ci sert ensuite, par ordinateur, à définir des guides spéciaux sur mesure, pour mettre en place la future prothèse.

Pour conclure cette 1ère partie de journée, Katia BARROY, Ibode au centre hospitalier de Seclin, secrétaire nationale du Snibo (le Syndicat des IBODE) a dressé le bilan des actions menées par le syndicat depuis sa création (mai 2017) : les travaux de groupe sur les grilles de salaire, le droit de grève, les assignations/ réquisitions …. Elle a présenté les objectifs pour l’année à venir, avec notamment la demande de création du 8ème échelon pour les Ibode restés en catégorie active, la récupération de la NBI, le travail sur les grilles de salaire, la reprise des travaux sur la réingénierie et la création des comités locaux ! nous sommes en passe d’en obtenir un pour notre région …. Nous vous tiendrons au courant bien sûr !

Il était temps de faire une pause et de retrouver nos partenaires pour un déjeuner, sous forme de cocktail déjeunatoire, afin de pouvoir se promener librement de stand en stand et d’échanger avec le plus de monde possible ! c’est une formule qui n’a plus à faire ses preuves chez nous et tout se passe dans la plus grande convivialité.

Dès 14h, les conférences ont repris et j’ai été heureux de faire découvrir aux congressistes, une personne que j’avais rencontré lors du congrès de nos amis belges (l’AFISO) : Audrey DEDONDER, Maître assistante chargée de missions au Parnasse-ISEI (Haute Ecole Léonard de Vinci à Bruxelles). Elle y avait fait une présentation sur le bien être au travail et, très touché, j’ai voulu partager mon expérience lors de cette JREP ! Je la remercie chaleureusement d’etre venue ce jour. Elle nous a fait voyager, méditer et a ouvert des pistes afin d’appréhender la vie et le travail, sous une autre forme …

Dans la continuité du bien-être au travail, de la qualité de vie, la parole fut donnée à Mme CREPIN Valérie, Ibode au bloc de chirurgie cardio vasculaire du CHU de Lille et au Docteur BENSOUSSAN, médecin anesthésiste hypnothérapeute. Ensemble, ils ont partagé leur expérience de l’hypnose au bloc opératoire : la mise en place de telles procédures se développe de plus en plus et les Ibode ont leur rôle à jouer dans cette démarche très bénéfique pour les patients. Valérie nous l’a prouvé en nous parlant de son expérience personnelle lors de la prise en charge de patients prêts à subir une intervention de chirurgie cardiaque, donc assez stressante. Elle a insisté sur l’implication de tout le personnel : médical et paramédical, que ce soit au bloc mais aussi dans les unités de soins.

Dans un tout autre registre, Aline DEQUIDT MARTINEZ, directrice de l’école d’IBODE de Lille et présidente de l’AEEIBO, a fait le point sur les mesures transitoires et le projet de texte à venir : en effet, le report du 1b de notre décret d’actes exclusifs se termine le 1er juillet. Le texte sera donc applicable dans son intégralité. Il faut néanmoins prévoir un délai technique afin de permettre aux IDE pouvant bénéficier de mesures dérogatoires de monter un dossier qui devra ensuite être validé par un jury. Aline a beaucoup insisté sur le fait que ces mesures n’étaient pas diplômantes : les IDE validées ne pourront faire que les 3 actes du 1b (aide à l’aspiration, à l’exposition et à l’hémostase), pas d’assistance opératoire, d’installation seule ou de sutures. Cela n’entrainera pas de changement de statut ou de salaire non plus ! le texte qui devrait être publié pour le 30 juin, précisera toutes les modalités d’application.

Pour conclure cette journée riche, je souhaitais remercier les différents orateurs, venus de loin parfois, pour leurs interventions de qualité et également l’assemblée, qui provenait des 4 coins de la région (de Calais à Maubeuge, en passant par Lille, Valenciennes …) et qui a assuré de nombreux échanges, questionnements, réflexions tout au long de la journée !

Avant de nous quitter, j’annonçais d’ores et déjà notre prochain rendez-vous régional : une SREP (Soirée Régionale d’Etude et de Perfectionnement) qui se déroulera le jeudi 10 octobre à partir de 18h, dans les locaux de l’école d’IBODE de Lille ; le thème de la soirée : « Gardes ou astreintes : nos droits, nos devoirs » avec la participation de Geoffroy TRIBOULIN président de l’AIBORRA et membre du bureau de direction du Snibo !

Sylvain Carnel

Président de l’AIDBORN