Accueil du site > UNAIBODE > Le ministère et nous > Pratiques avancées

Pratiques avancées

Informations récentes pour les IBODE

mercredi 7 avril 2010, par Brigitte Crouzil, GreG

Depuis 2006, au ministère de la santé, des groupes de professionnels de santé où l’Unaibode est représentée, travaillent sur la réingénierie des diplômes paramédicaux, notamment les Ibode, les Iade et les puéricultrices. Cette restructuration des diplômes, mais plus précisément de la formation, va permettre aux infirmiers de s’intégrer dans le parcours LMD (Licence-Master-Doctorat). On parle « d’universitarisation » des études. Les étudiants infirmiers rentrés en septembre 2009, sortiront en 2012 avec le « grade Licence ».

Les évolutions des métiers de santé et plus particulièrement les pratiques avancées des métiers paramédicaux font suite, entre autres, à 2 rapports du Pr Berland :
- 2002 « démographie des professions de santé » en 10 points : la 3ème proposition est de « redéfinir le contour des métiers, mettre en place un partage des tâches, créer des nouveaux métiers, faciliter les passerelles entre les différentes professions de santé ».
- En juillet 2003, le Pr Berland envoie à Mr Mattéi (Ministre de la santé du moment) un nouveau rapport « coopération des professions de santé : le transfert des tâches et des compétences ».

En juillet 2006, le ministre de la santé de l’époque, Xavier Bertrand, confie à l’HAS la mission d’élaborer une recommandation visant à clarifier les conditions de la coopération entre professionnels de santé et identifier les évolutions possibles qui pourraient les faciliter.

Enfin cette coopération entre les métiers de santé est inscrite dans la dernière loi, la loi HSPT (Hôpital, santé, patient, territoire) du 21 juillet 2009. Les décrets d’application sont en cours de parution dont le 1er arrêté du 31 décembre 2009 porte sur la procédure applicable aux protocoles de coopération entre professionnels de santé.

La 1ère réunion interprofessionnelle a eu lieu le 13 novembre 2009, et en décembre le ministère (DHOS) a pris la décision de mettre en « stand-by » les travaux de groupe sur la réingénierie des diplômes pour commencer la réflexion sur les pratiques avancées. Le travail a commencé en janvier 2010 pour les spécialités infirmières : Ibode, Iade et Puéricultrices.

Pour donner une première définition des pratiques avancées c’est : « l’IDE qui développe une expertise de pratique avancée est celui qui développe des compétences autonomes sur 2 champs :

- Celui du rôle infirmier tel qu’il existe actuellement

- Celui d’un rôle nouveau s’appuyant sur des pratiques qui sont encore du domaine médical. » Il se pose la question de la différence entre « pratiques avancées » et « coopération entre professionnels de santé ».

Les coopérations entre professionnels de santé sont inscrites dans la loi HSPT, et elles se développent dans le cadre de protocoles impliquant au moins 2 professionnels qui acceptent de coopérer et qui définissent de manière concertée le champ de cette coopération. Cette coopération fait l’objet d’une validation de l’HAS (haute autorité de santé) après avis de l’ARS (agence régionale de santé ou ancienne ARH) indiquant que le champ de la coopération envisagée correspond à un besoin régional.

L’identification des « pratiques avancées » est de nature différente. Il s’agit d’identifier quels sont les domaines dans lesquels tous les infirmiers d’une spécialité donnée pourraient élargir leurs activités au-delà de ce qui se pratique aujourd’hui. Ce qui permettrait d’identifier des activités ou actes relevant à ce jour des interventions du corps médical et qui pourraient être réalisés par des infirmiers dans des conditions déterminées.

La réflexion sur les pratiques avancées des infirmiers spécialisés devant être terminée en juin 2010, 3 réunions auront lieu pour les 3 spécialités avant cette date.

Pour chaque spécialité (Ibode, Iade et puéricultrices), la première réunion a fait l’objet d’un questionnement sur la nature des activités qui seraient des pratiques nouvelles et sur l’identification des besoins à venir :

- Quelles sont les activités dans lesquelles l’infirmier de bloc opératoire peut entrer en pratiques nouvelles et mobiliser des compétences plus approfondies ?
- Quelles sont les activités qui pourraient permettre de prendre en compte des besoins actuels ou futurs nécessitant une évolution des prises en charge ?

Cette phase de brainstorming a permis de faire émerger certaines de ces activités, par exemple :

- pour les Ibode : développement de l’activité d’aide-opératoire et, hors présence médicale, possibilité de fixation de drains, fermeture cutanée, immobilisation sans réduction, information du patient en pré et en post opératoire.

- pour les Iade : le suivi post-opératoire et la gestion de la douleur liée directement à l’intervention, par contre l’activité de visite pré-anesthésique n’est pas retenue puisque l’anesthésiste a déjà une obligation de faire une visite la veille de l’intervention.

- pour les puéricultrices : il semble que les activités de consultation et de suivi, un accompagnement au diagnostic.

Ces activités étant comme le dit la définition « nouvelles », il est demandé en premier et dés qu’elles seront définies, de les resituer dans un cadre légal.

Pour les 3 spécialités, rien n’est acquis, la réflexion se poursuit.

Brigitte Crouzil, vice présidente.

Vos commentaires

  • Le 19 avril 2010 à 09:47, par esnault catherine En réponse à : Pratiques avancées

    Avant de penser aux pratiques avancées il faudrait plutôt penser à l’exclusivité de notre profession comme les iade !
  • Le 13 mai 2010 à 20:02, par GreG En réponse à : Pratiques avancées

    Nous parlons de la partie que nous pouvons défendre vis à vis du Ministère de la santé soit les "Pratiques avancées" qui sont pour nous la seule façons d’ avoir de l’ exclusivité.

    En effet, nous réclamons les pratiques avancées en exclusivité pour les IBODE... la lettre ouverte à Mme Bachelot en est la preuve.

    C.Depooter, Présidente UNAIBODE.

  • Le 17 mai 2010 à 09:05, par Brigitte Crouzil, vice-présidente En réponse à : Pratiques avancées

    Quelques mots de plus en ce qui concerne la "non exclusivité" de fonction des Ibode. Elle est basée sur des textes législatifs datant de 1993, revus en 2002 et actuellement intégrés dans le code la santé publique depuis 2004 sous la forme de l’article R.4311-11. L’Unaibode s’est toujours battue pour l’exclusivité de fonction des infirmiers de bloc, ne pouvant revenir pour l’instant sur des textes législatifs de 2004 (voir 1993), c’est pour cela que nous travaillons actuellement, comme le dit Mme Depooter, sur des actes qui ne seraient pratiqués que par des infirmiers de bloc diplômés d’Etat.Nous nous tenons à votre disposition pour de plus amples renseignements.
    Brigitte Crouzil, vice-présidente.
  • Le 1er septembre 2011 à 13:22, par Aurélien En réponse à : Pratiques avancées

    Bonjour, dans votre article vous écrivez :
    "La réflexion sur les pratiques avancées des infirmiers spécialisés devant être terminée en juin 2010, 3 réunions auront lieu pour les 3 spécialités avant cette date."
    On en est où SVP ?
    De plus pour vous l’IBODE est-elle déjà une infirmière de pratique avancée au sens générique du terme ?
    Valoriser et définir les compétences déjà utilisées dans nos blocs en associant une évolution des règlementations en vigueur ainsi qu’une reconnaissance niveau master permettront-elles d’accéder à ce titre ?
    Ou faudra t-il créer un nouveau métier comme semble le penser les fonctions publiques ?
    Merci
  • Le 27 septembre 2011 à 22:15, par Marie-Jo Ducloux En réponse à : Pratiques avancées

    Les réunions sur les pratiques avancées Ibode ont eu lieu en 2010 pour définir quelles pratiques peuvent entrer dans cette catégories
    Actuellement les travaux sur la réingenierie Ibode se poursuivent à la DGOS, nous devons rencontrer prochainement les représentants des spécilités chirurgicales pour travailler sur les pratiques avancées par spécialité
    La lenteur administrative nous oblige à la patience mais le ravail avance

    Charline DEPOOTER

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net