Accueil du site > Métier IBODE > ARCHIVES > Profil de fonction IBODE

Profil de fonction IBODE

mercredi 3 mai 2006, par GreG, Marie-Jo Ducloux

Missions

Garantir et dispenser à la personne soignée et à son entourage des soins infirmiers spécifiques de qualité en bloc opératoire et en secteurs associés.

Définition de la fonction

Est considérée comme exerçant la fonction d’infirmier(e) de bloc opératoire diplômé(e) d’Etat toute personne qui, en fonction des diplômes qui l’y habilitent, donne habituellement des soins infirmiers de qualité spécifiques en bloc opératoire et secteurs associés sur prescription médicale ou bien en application du rôle propre qui lui est dévolu.

En outre, l’infirmier(e) de bloc opératoire diplômé(e) d’Etat, participe à différentes actions, notamment en matière de prévention, d’éducation de la santé et de formation ou d’encadrement et de recherche.

De part ses connaissances acquises lors de la formation d’IBODE en technologie, hygiène, techniques opératoires et connaissance des textes législatifs et réglementaires spécifiques, l’IBODE analyse, gère et évalue toutes les situations afin de garantir la qualité des soins et la sécurité des patients dans les secteurs de haute technicité.

Activités essentielles en bloc opératoire

1. Fonction soins en rapport avec l’intervention chirurgicale

- Hygiène et stérilisation
- Prise en charge du patient
- Interventions chirurgicales

HYGIENE :

Connaît et sait évaluer le risque infectieux en fonction de l’opéré et du type d’intervention. Élabore, maîtrise, applique et fait appliquer les procédures adaptées aux comportements, aux matériels, aux locaux et à l’environnement. Donne par sa rigueur l’exemple en matière d’hygiène.

PRISE EN CHARGE DU PATIENT :

Recueille les informations auprès du patient, de la famille et des personnels concernés. Identifie, analyse les besoins de l’opéré et les risques. Élabore la prise en charge de l’opéré en fonction du diagnostic prévalent du bloc opératoire. Accueille, informe et assure le confort et la sécurité de l’opéré en collaboration avec l’équipe dans une atmosphère sereine.

INTERVENTIONS CHIRURGICALES :

Connaît l’anatomie, la pathologie et les techniques opératoires appliquées. Maîtrise le fonctionnement des équipements du plateau technique. Participe à l’installation de l’opéré. Assure le déroulement de l’intervention dans les conditions optimales en coordonnant les différentes équipes intervenantes.

Son activité se décline en trois grandes fonctions dans la salle d’opération :

Circulante : son action se situe tout auprès de l’opéré en anticipant ses besoins selon le degré de dépendance, et auprès de l’équipe chirurgicale en servant de relais entre les zones dites "stériles" et "non stériles". Elle prévoit, organise, gère, utilise et contrôle tout le matériel nécessaire à l’intervention. Elle assure la communication entre la salle d’intervention et les différents partenaires extérieurs.

Instrumentiste : elle participe à l’acte chirurgical dans le périmètre stérile au contact de l’opéré. Elle prévoit et gère l’instrumentation stérile en fonction des temps opératoires aseptiques et septiques.

Aide-opératoire : elle apporte sa collaboration à l’acte opératoire.

2. Fonction gestion

- Gestion du temps
- Gestion des matériels
- Gestion des ressources humaines
- Gestion de l’espace

Gestion du temps

Connaît le fonctionnement du bloc opératoire et des secteurs interdépendants. Recueille, analyse les différentes informations concernant le programme opératoire. Organise ses actions avec méthode, efficacité et rapidité en tenant compte de la septicité et du degré d’urgence.

Gestion des dispositifs médicaux

Connaît le matériel et les équipements, contrôle leur disponibilité et leur fonctionnalité. Assure le suivi de la maintenance et sa traçabilité. Assure la traçabilité des dispositifs médicaux. Participe à la gestion des stocks et à la maîtrise des coûts.

Gestion des ressources humaines

Connaît la fonction de chacun selon la législation. Collabore et négocie avec les différents partenaires du réseau de soins.

Gestion de l’espace

Organise l’aménagement de l’espace pour l’intervention suivant des principes d’ergonomie.

3. Fonction formation, information, recherche

- Formation

Participe à l’encadrement des stagiaires et des nouvelles recrues. Actualise ses connaissances, les communique aux équipes afin de les mettre en application.

- Information

Assure des transmissions écrites et orales concernant l’opéré, le matériel et 1’organisation. Partage les informations professionnelles.

- Recherche

S’investit dans la recherche infirmière et clinique pour l’amélioration de la qualité des soins (ex : procédures, référentiels, protocoles... ).

4. Fonction évaluation

Acteur essentiel au cours des différentes étapes de la démarche qualité :

- élaboration
- mise en place
- évaluation
- réajustement

P.-S.

Textes de référence (attention il en manque)

Code de la santé publique, notamment les articles L. 372 et L. 473

Loi n° 78-615 du 31 mai 1978 relative à la profession d’infirmier ou infirmière.

Décret n° 81-539 du 12 mai 1981 modifié, relatif à l’exercice de la profession d’infirmier.

Décret n° 92-48 du 13 janvier 1992 portant création du Diplôme d’Etat d’Infirmier de Bloc Opératoire, modifiant le décret n° 71-388 du 21 mai 1971 portant création d’un Certificat d’Aptitude aux Fonctions d’Infirmier de Salle d’Opération.

Décret n° 93-221 du 16 février 1993 relatif aux règles professionnelles des infirmiers et des infirmières.

Décret n° 93-345 du 15 mars 1993 relatif aux actes professionnels et à l’exercice de la profession d’infirmier.

Arrêté du 13 septembre 1988 relatif à la formation sanctionnée par le C.A.F.I.S.O.

Arrêté du 18 mars 1992 modifiant l’arrêté du 13 septembre 1988 relatif à la formation sanctionnée par le diplôme d’Etat d’infirmier de bloc opératoire.

Circulaire DGS/DH/51 du 7 décembre 1992 relative à la formation des infirmiers de bloc opératoire.

Circulaire DGS/DH/PS3/FH3/52 du 26 juillet 1994 relative à la situation des infirmiers de bloc opératoire.

Circulaire DGS/PS3/DH/FH/98/566 du 4 septembre 1998 relative aux infirmiers affectés dans les blocs opératoires.

Vos commentaires

  • Le 24 juin 2006 à 10:28, par bibi En réponse à : Profil de fonction IBODE

    Juste un petit message pour faire une remarque par rapport aux textes de référence concernant notre profession : les lois de mars et de février 1993 sont abrogées, elles sont codifiées (code de la santé publique) par la loi du 29 juillet 2004 n°2004-802 parties IV et V article L4311-1 (et suivants : regarder axactement les références) et R4311-1 (et suivants : idem pour les références). En fait le contenu des textes n’a pas changé concernant les régles et les actes mais les références à citer ne sont plus les mêmes ;
    En tout cas même si c’est en retard bravo pour le relookage
    la présidente de l’aibomp

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net