Accueil du site > UNAIBODE > Actions > Mots de l’UNAIBODE > Déclaration liminaire de la réunion VAE à la DHOS 03 juillet 2007

Déclaration liminaire de la réunion VAE à la DHOS 03 juillet 2007

Un chirurgien élimine les Infirmiers des blocs opératoires...Un Ministère une fois encore silencieux…

jeudi 5 juillet 2007, par GreG

« Remplacer les infirmiers de bloc opératoire par des techniciens plus rapidement formés !!! »

Se poser la question d’avoir des soignants pour prendre en charge les opérés au bloc opératoire relève d’une méconnaissance et d’une vision réductrice de la profession infirmière et du métier d’IBODE.

L’AEEIBO et l’UNAIBODE remercient les Syndicats qui se sont manifestés, choqués par ces paroles et qui les ont soutenues lors de ces derniers jours. Mais les propos scandaleux émis par M Vallencien n’émeuvent pas le ministère. Aucune réaction, aucun démenti.

Quel sens donner à ce silence qui laisse le champ libre aux discours méprisants et provocateurs ?

L’UNAIBODE et l’AEEIBO porte-paroles des Infirmiers de bloc opératoire se sentent une fois de plus agressées par le mutisme du ministère alors qu’ils travaillent ensemble.

Les référentiels d’activités et de compétences IBODE sont en cours d’élaboration et permettent de définir le métier d’IBODE. Par la-même ils démontrent l’importance des compétences mobilisées dans la prise en charge de l’opéré. Celles-ci ne se résumant pas à la seule application de gestes techniques.

Depuis des années les deux associations se sentent seules face à un ministère qui promet :

- Des mesures transitoires pour les infirmiers exerçants en bloc opératoire
- Des circulaires incitatives
- Une valorisation salariale
- Une exclusivité de fonction

Des paroles mais peu d’actes !

Par contre, autoriser l’exercice en bloc opératoire de personnels non qualifiés, cela n’a posé aucune difficulté puisque le Ministère l’a mis en place deux fois.

Des actes mais pas de dialogues.

Que doivent penser les personnels infirmiers ?

Quels soignants le ministère veut-il demain dans les établissements de santé ?

La France veut-elle se démarquer de tous les Pays européens ?

L’AEEIBO et l’UNAIBODE restent persuadées du bien-fondé de la validation des acquis de l’expérience et montrent une réelle volonté de voir aboutir rapidement ce dossier.

Elles ne perdent pas de vue l’objectif d’augmenter le nombre d’infirmiers spécialisés dans le secteur à haut risque qu’est le bloc opératoire.

Aussi l’UNAIBODE et l’AEEIBO exprime leur vif mécontentement devant les propos de Monsieur Vallencien et demandent solennellement à Madame le Ministre de les dénoncer et de mener à leur terme les dossiers concernant les IBODE, de mettre un terme à l’exercice illégal, de reprendre le projet sur l’exclusivité de fonction et de promouvoir et de faciliter la formation IBODE.

Paris, le 3 juillet 2007

Charline DEPOOTER, Présidente UNAIBODE
Aline DEQUIDT, Présidente AEEIBO

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net