Accueil du site > UNAIBODE > Actualités > Brigitte Ludwig apporte un éclairage sur la décision de la DGOS et s’adresse (...)

Brigitte Ludwig apporte un éclairage sur la décision de la DGOS et s’adresse aux Ibode"

mardi 12 décembre 2017, par Brigitte Ludwig

Depuis notre communication du 8 décembre dernier relative au souhait de la DGOS de reporter de 18 mois l’application du 1 b (je rappelle que le reste des actes exclusifs est déjà en vigueur depuis le 30 janvier 2015 et le restera), je reçois des messages de colère et d’incompréhension de certains Ibode. Aussi, il est important pour moi de m’adresser à vous et vous dire combien je comprends vos sentiments. Certains même se sentent trahis ! Pire, ils se sentent trahis de l’intérieur !

Ne croyez surtout pas que telle est la volonté de l’Unaibode, et encore moins que telle est ma volonté. Sachez que nous nous battons au quotidien pour les Ibode et notamment pour que puissent être enfin appliqués les actes exclusifs dans leur intégralité. Evidemment ces combats sont menés sur la scène juridique et politique, des décisions amènent à des contre décisions et bien évidemment c’est très long.

Depuis 2015, et surtout depuis décembre 2016, date du report au 1er janvier 2018 du 1 b par le Conseil d’Etat, l’Unaibode n’a de cesse de signaler l’impossibilité en termes d’effectifs de cette application. Nous avons sollicité à de très nombreuses reprises la DGOS, le Ministère pour tirer la sonnette d’alarme et avec l’objectif de trouver des solutions. Nous avons soumis des propositions…

Aujourd’hui et à quelques jours de la date butoir, la DGOS propose un report de 18 mois. Alors évidemment ces 18 mois ne suffiront pas, vous le savez bien et nous le savons. Mais ils nous permettront, soyez-en certain de mettre en place ce 1b et de tendre, à terme, vers l’exclusivité Ibode dans les blocs. En tous les cas, j’en suis convaincue.

Ne vous méprenez pas sur nos convictions et ne vous méprenez pas sur mes convictions. Les actes exclusifs sont le combat de mon mandat, alors pensez-vous un seul instant que je puisse trahir cette volonté qui m’anime, trahir ce combat ou encore trahir les Ibode ?

Demain, mercredi 13 décembre, encore nous serons au Ministère où nous porterons nos idées et exprimerons notre incompréhension.

Brigitte Ludwig Présidente de l’Unaibode

Vos commentaires

  • Le 16 décembre 2017 à 22:03, par ULICZNY LIONEL En réponse à : Brigitte Ludwig apporte un éclairage sur la décision de la DGOS et s’adresse aux Ibode"

    Bonjour Vous dites avoir soumis des propositions à la DGOS ,pouvez vous nous les détailler, nous les dater.
    Nous manquons de communication sur ce site à ce sujet d ’où peut être une incompréhension de cette décision .
    Je ne la comprends pas non plus et cela rend plus fort tous ceux qui pensent que l ’exclusivité IBODE ne se fera jamais.
    Le report sans arrêt des dates d ’application va induire le doute sur le décret du 29 janv 2015 ,cela ne va pas motiver les plus indécis .....peut être à raison.
    Lionel Uliczny IBODE (adhérent UNAIBODE )
  • Le 17 décembre 2017 à 20:50, par Brigitte Ludwig En réponse à : Brigitte Ludwig apporte un éclairage sur la décision de la DGOS et s’adresse aux Ibode"

    Bonjour

    La DGOS a accepté de mettre en place un groupe de travail en janvier ; Pour l’Unaibode, il s’agit de viser toujours plus d’Ibode dans les blocs opératoires. Nous souhaitons réfléchir à de vraies mesures transitoires comme nous l’avions demandé lors des négociations sur le textes des actes exclusifs. Pour moi il y a un métier au bloc, celui d’Ibode et à terme il ne faudra plus d’Ide sans obligation de se former Ibode.
    Je comprends votre demande, mais le travail n’a pas démarré et les dates ne sont pas posées. Vous comprendrez aussi que les négociations ne peuvent pas être rendues publiques. Nous vous tiendrons informés.
    Bien cordialement

  • Le 14 janvier à 10:00, par JEBO En réponse à : Brigitte Ludwig apporte un éclairage sur la décision de la DGOS et s’adresse aux Ibode"

    bonjour
    je pense qu’il y a déjà une réelle prise de conscience que le passé ne sera plus l’avenir , beaucoup de professionnels le comprennent petit à petit .vous avez fait un travail formidable, merci.nos directions commencent à prendre conscience.nos collègues ide et asd n’ont pas encore compris ce qu’est le glissement de tâches et les responsabilités qui iront avec et là dessus les cadres seuls doivent intervenir auprès des équipes des chirurgiens qui ont du mal à accepter le changement.

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net