Accueil du site > UNAIBODE > Actualités > Discours d’ouverture de la présidente UNAIBODE

Discours d’ouverture de la présidente UNAIBODE

mercredi 10 mai 2017, par Marie-Jo Ducloux

Monsieur l’adjoint au maire, Madame la directrice, Madame la conseillère, Mesdames les présidentes, Monsieur le président

Chers congressistes, chers amis….

Bienvenue aux 34èmes Journées Nationales d’Etude et de Perfectionnement de l’Unaibode. Cette édition revêt une saveur particulière à mes yeux car je suis, moi aussi, régionale de l’étape. Habituellement, c’est au président régional de faire la part belle à sa Région, mais pour cette fois je m’associe à Marie, pour vous exprimer ma fierté de vous accueillir en Alsace.

Je voudrais remercier monsieur Alexandre Feltz, représentant M Riess Maire de Strasbourg, de nous accueillir pour ces journées.

Je tiens aussi à saluer chaleureusement, l’équipe de l’Aisoif et Marie Froesh, sa présidente, pour le travail réalisé. Je sais, comme chaque année, les efforts consentis par chacun pour que nos JNEP soient une véritable réussite. Et je le rappelle ce sont toutes et tous des bénévoles ! / Pour tout cela, un grand merci à vous.

Ces 34èmes JNEP s’ouvrent dans un climat particulier au sortir d’élections présidentielles et à la veille de la nomination d’un nouveau gouvernement et d’un nouveau ministre de la santé.

Je souhaiterais adresser un message à ce gouvernement si d’aventure il venait à nous écouter. Si je pouvais lui formuler un souhait ainsi qu’à son représentant à la santé, ce serait qu’ils aient plus de considération à l’égard de notre profession, la profession infirmière dans son sens le plus large et plus d’écoute que celle que leurs prédécesseurs à la santé ont bien voulu nous accorder. Nous sommes de véritables acteurs de notre système de santé et nous ne devons plus être considérés comme des auxiliaires ni des exécutants ! Et bien plus encore pour les Ibode. Notre métier ne cesse d’évoluer, ne cesse de grandir. Nos formations elles aussi évoluent et nos responsabilités également. Notre métier monte en compétences, monte en puissance ! Soyez en consciente et conscient et revendiquez-le. Soyez en fier.

Je ne cesse de le répéter nous sommes indispensables pour garantir la sécurité dans les blocs ! Notre métier monte effectivement en compétences et les actes exclusifs en sont la preuve, l’évolution vers le master également. Pour autant, chaque victoire se construit dans la difficulté. Et quand bien même nous la tenons cette victoire, à l’image des actes exclusifs, il nous faut composer et continuer à nous battre. En effet et vous ne le savez peut-être pas, mais en février 2015 l’Union des Chirurgiens de France avait saisi le Conseil d’Etat demandant l’annulation intégrale du décret. Le Conseil d’Etat a validé l’exclusivité des actes pour les Ibode en déboutant l’Union des chirurgiens de France de la quasi intégralité de ses demandes. Aussi, le Conseil d’Etat a précisé que le report de ce transfert au 31 décembre 2017 suffira à l’application intégrale de l’exclusivité Ibode et nous nous en félicitons !

Evoquer les actes exclusifs m’offre cette transition toute trouvée qui me permet de féliciter et remercier les écoles et leurs représentants, notamment Aline Dequidt Martinez la présidente de l’association des écoles. Je salue leur investissement dans l’organisation des formations aux actes exclusifs. Sachez qu’elles sont à nouveau mises à contribution pour la construction du nouveau référentiel de formation.

Aujourd’hui et plus qu’hier encore, nous poursuivons notre travail avec les différents partenaires que sont les employeurs, les chirurgiens, les assureurs, les agences régionales de santé, l’ordre national des infirmiers pour que, progressivement mais avec constance tous fassent appliquer les actes exclusifs Ibode. La reprise de la réingénierie est un projet enthousiasmant qui demande implication et énergie… Mais ne boudons pas notre plaisir ! Nous l’attendions depuis 8 ans ! Cette reprise de réingénierie doit nous permettre la reconnaissance au niveau Master plus que légitime. Celle-ci s’articule en 4 semestres laissant à penser que nous nous orientons vers le master avec un même cadrage pour les trois spécialisations. Pour les Ibode, une mise en place est prévue pour la rentrée de septembre 2018.

Dans notre logique souhaitée de montée en puissance, pour répondre à l’objectif de 100% d’Ibode dans les blocs, la VAE nous apparaissait et nous apparait toujours comme justifiée. Mais nous défendons un cursus de VAE cohérent et non ce qui a été mis en place en dépit du bon sens ! Et je sais combien il est difficile de préparer aujourd’hui cette VAE.

Mais ces 34èmes JNEP suivent également deux années, empreintes de ras-le-bol et de colère de notre profession infirmière exprimés à travers les manifestations successives. C’est la première fois depuis 1988 que notre profession se retrouve unie autour de revendications communes laissant intelligemment de côté des revendications trop catégorielles, preuve de la gravité et de l’urgence. Je tiens d’ailleurs à vous féliciter pour votre mobilisation et votre engagement aux quatre coins du pays.

Aujourd’hui, l’Unaibode s’investit dans l’ensemble de ses missions : défense de la qualité des soins, des pratiques, la défense de l’exercice de la profession et de ses acteurs (les Ibode et Ide en formation ou parcours VAE). Mais il nous faut aller plus loin encore, il nous faut armer les Ibode d’outils supplémentaires pour assurer la défense de nos droits et porter de manière complémentaire à l’Unaibode la parole des Ibode !

C’est en ce sens que l’Unaibode a souhaité créer le Syndicat National des Infirmiers de Bloc Opératoire. Vous l’avez très certainement appris via les réseaux sociaux ou encore la presse. L’Unaibode a ainsi voulu répondre à une demande de plus en plus forte des Ibode.

Mais la création du SNIBO est également le fruit d’une longue réflexion menée par l’Unaibode depuis quelques années déjà. En outre, les trois mobilisations infirmières auxquelles les Ibode ont très largement participé, les menaces qui ont plané sur les actes exclusifs… ont inévitablement accéléré le processus de création du SNIBO.

Vous l’aurez compris, ce syndicat sera adossé à l’Unaibode, tout simplement parce que nous voulons qu’il porte et surtout qu’il garantisse les valeurs qui sont les nôtres et qui sont celles des Ibode. Mais pour autant, nous souhaitons qu’il ait toute son indépendance dans ses messages et dans ses combats pour défendre au mieux les Ibode.

L’un des premiers objectifs de ce syndicat sera la reconnaissance salariale des Ibode mais aussi d’apporter une véritable plus-value à travers une assistance juridique pour les Ibode. Une place a été dédiée au SNIBO sur le stand de l’Unaibode et je vous invite à le découvrir par vous-même. Avant de déclarer ouverte cette 34ème édition, j’aimerais vous dire combien je mesure le chemin parcouru en quelques années ! L’augmentation du nombre d’infirmiers inscrits au concours d’entrée dans les écoles d’Ibode en est indicateur ! Il est le fruit de l’implication de chacun !

Je voudrais vous rappeler « encore » votre indispensable plus-value dans l’évolution des plateaux techniques, et combien votre rôle est primordial dans les blocs opératoires pour la bienveillance des soins aux patients. Mais nous devons également penser notre avenir avec la pratique avancée. Nous avons identifié des besoins pour la population et le fonctionnement des établissements (gain de temps, meilleure qualité des parcours de soins…). Pour le moment et comme à son habitude, le ministère n’entend pas … et ne souhaite pas ouvrir la pratique avancée aux infirmiers spécialisés.…). Mais… Les Ibode, l’Unaibode …sommes tenaces ! Nous creusons ce sillon pour l’avenir de l’exercice Ibode et nous continuerons d’être incontournables sur les plateaux techniques.

Comme vous le voyez, un combat en chasse un autre ! Une victoire amène de nouvelles missions ! Mais ils nous permettent d’avancer, toujours, pour continuer de faire grandir notre profession.

Et de tout cela, vous devez en être convaincus !

Je vous remercie

Brigitte LUDWIG Présidente UNAIBODE

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net