Accueil du site > Régions > AIBOMP > COMPTE RENDU DE LA JREP DU 4 mars 2017

COMPTE RENDU DE LA JREP DU 4 mars 2017

jeudi 9 mars 2017, par BOULOU Laurence

La Journée d’Etude et de Perfectionnement de printemps, organisée par l’AIBOMP, s’est déroulée dans le prestigieux hôtel Holiday Inn de Toulouse-Blagnac. Le fil conducteur était l’ambulatoire. Les 60 participants ont été très satisfaits des sujets proposés.
Nous avons débuté la journée avec le Pr Galinier (conseiller scientifique de l’École d’infirmiers de bloc opératoire de Toulouse) et le Dr Mouttalib sur la mise des actes exclusifs au sein de leur bloc opératoire : le bloc digestif de l’Hôpital des Enfants. Mr Galinier a expliqué que, grâce aux actes exclusifs, l’ibode acquiert une valorisation technique mais doit être majorée par une valorisation financière. Mais, le problème est la mise en application sur le terrain. Au sein des CHG et des cliniques, l’Ibode va trouver sa place. Par contre, dans les CHU, il y a les internes : application d’un "jeu de chaises musicales" entre le chirurgien, l’interne et l’Ibode dans leur bloc de pédiatrie ; la mise en place des repos de garde des internes va entrainer la raréfaction de ces derniers. Au sein du CHU de Toulouse, les actes exclusifs ont été présentés en bureau de pôle bloc et ainsi pouvoir mettre en place les protocoles. Pour le Pr Galinier, ces protocoles doivent être généralistes. Mr Galinier conclue sur : les actes exclusifs vont entrainer une confiance des chirurgiens avec leurs Ibode. Nous avons poursuivi avec l’équipe de la Clinique Rive Gauche : Dr Smail, anesthésiste et Mme Pribilski sur le circuit rapide, Fast-track, grâce à l’évolution de l’anesthésie en pédiatrie. L’évolution est d’enlever la prémédication anxiolytique et favoriser l’hypnose, la relaxation, et la musicologie. Le score de sortie en postopératoire peut être de 1h après l’intervention et pour les enfants après le repas. Pour l’enfant, il s’agit de créer leur intervention comme un moment de jeu et d’échange. Pour les adultes, la mise en place a été plus récente dus à des freins organisationnels et architecturaux. Les critères de choix des patients se font en fonction des chirurgiens, de l’anesthésistes et de l’état d’esprit du patient. Nous avons poursuivi les exposés avec le Dr Casbas (chirurgien vasculaire) et Mme Jobert, Idode de la Clinique Rive Gauche de Toulouse. Le 1er sujet était sur les techniques mini-invasives de traitement de l’insuffisance veineuse : la radiofréquence endoveineuse qui devient une technique de référence et est pratiquée en ambulatoire. Le 2ieme sujet était sur l’artériopathie des membres inférieurs traitée par angioplastie en ambulatoire dont les intérêts majeurs sont : être mini invasifs, courte hospitalisation mais une sous-estimation de la gravité. Mme Jobert nous a présenté le déroulement, les 2 techniques opératoires et le rôle de l’ibode. Nous avons continué la matinée avec le passionnant Dr Cariven de l’hôpital d’Albi sur la prothèse de genou en ambulatoire qu’il pratique depuis 2014. Ce fonctionnement demande une organisation importante avec la médecine de ville, des critères de choix de patient, un "coaching’ du patient sur le déroulement. Les particularités sont une chirurgie sans garrot, faire "un gold standard" de l’ambulatoire, une anesthésie limitée au temps de la chirurgie, une reprise de la marche l’après midi de l’intervention avec une kiné. Après un repas bien animé avec nos partenaires de l’industrie biomédicale, nous avons repris les exposés avec Mme Guedj, cadre ibode hygiéniste sur les dernières recommandations en hygiène au bloc opératoire. Elle a su passionner son auditoire sur les sujets tels que la qualité de l’air au B.O, la pratique du "No touch" avec un chemin de table (D.M. contaminés au bout de 4h, donner les DM en fonction des temps opératoires…), sur les tenues, le temps de repos entre 2 interventions, le risque infectieux des fumées chirurgicales…afin d’éviter les infections de site opératoire. Mme Bedouch, directrice de l’école d’ibo de Toulouse, a poursuivi sur les actualités de la profession : la présentation de la VAE avec le livret 2, les prochaines sessions sur la actes exclusifs et la demande d’augmentation de l’école à 30 places pour les prochaines rentrées. Nous avons poursuivi et cloturé cette journée par l’Assemblée Générale de l’AIBOMP : le bilan moral, financier et prévisionnel a été validé à l’unanimité : nous accueillons Laura Courty dans notre équipe. Stéphanie Getenet quitte la présidence (vice-présidente) et Magali Delhoste devient notre nouvelle présidente. Nous rappelons que : une seule JREP sera organisée, en 2018, au mois de mars (car en mai 2019, nous vous accueillerons pour les Journées Nationales !!)

Portfolio



Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net