Accueil du site > UNAIBODE > Actualités > Actualites 2016 > Discours d’ouverture des JNEP LILLE

Discours d’ouverture des JNEP LILLE

mercredi 11 mai 2016, par Brigitte Ludwig

Monsieur l’adjoint au maire, Mesdames les conseillères, Madame la directrice, Mesdames les présidentes, Monsieur le président, chers congressistes, chers amis,

Je suis très heureuse d’être parmi vous pour l’ouverture de la 33ème édition des Journées Nationales d’Etude et de Perfectionnement de l’Unaibode. C’est à chaque fois une fierté et un grand plaisir.

Je voudrais remercier Madame Martine Aubry, Maire de Lille, de nous y accueillir pour ces journées. C’est également un plaisir renouvelé que d’accueillir la représentante du Ministère en la personne de Mme Pilar VERDONCQ Conseillère technique pour l’exercice des professions paramédicales qui nous rejoindra cet après midi pour le forum d’actualités Je tiens aussi à saluer chaleureusement, l’équipe de l’Aidborn et Sylvain Carnel, son président, pour le travail réalisé. Je sais leur fierté de nous accueillir et je sais le dévouement avec lequel ont été organisés ces JNEP.

Pour tout cela, un grand merci à tous.

Mais tous ces remerciements ne seraient pas complets si je devais omettre d’adresser à Madame la Ministre ceux qui lui reviennent pour la promptitude avec laquelle elle décline chacune de nos invitations. Un jour peut-être ! Gardons confiance ! D’ailleurs, la confiance, la confiance et la fierté sont les sentiments que j’aimerais que chacune et chacun d’entre vous qui travaillez au bloc, puissiez avoir tous les jours à l’esprit pour la mission et la qualité des soins que vous offrez aux patients.

Il y a un an, lors de mon discours d’inauguration, j’évoquais déjà ce sentiment de fierté avec la valorisation des Ibode par le gouvernement et le décret relatif aux actes exclusifs. Mais si cette reconnaissance était accueillie par nous tous comme une première victoire, ils nous importaient que soit effective leur mise en œuvre dans le temps. Aujourd’hui je peux vous assurer et vous garantir que cette mise en œuvre se poursuit avec beaucoup d’envie et de dynamisme de tous les acteurs.

Soyez convaincus que nos compétences sont valorisées, reconnues et indispensables dans les blocs. Demain, cette reconnaissance fera que l’employeur lui-même insufflera aux infirmiers de conduire leur projet professionnel vers la formation Ibode. L’Ibode devient le collaborateur indispensable du chirurgien. Mais pour que cette reconnaissance s’étende au plus grand nombre, vous devez « vous » en être convaincu ! Soyez fiers d’être Ibode et soyez assurés de votre plus-value pour la qualité des soins.

Votre rôle aujourd’hui est essentiel et le sera encore plus demain avec l’évolution technique des blocs opératoires et l’inévitable dynamique vers l’ambulatoire. Dans ces deux mutations, votre rôle est prépondérant. C’est une véritable révolution dans les pratiques et dans la prise en charge qui ne peut se faire sans le personnel formé et très compétent que sont les Ibode. On parle aujourd’hui de Récupération Rapide Après Chirurgie. Cette récupération est conditionnée par la qualité de toutes les étapes de la prise en charge. Sans une véritable démarche d’équipe entre le chirurgien et l’Ibode, il sera impossible d’envisager de telles avancées. Vous le savez, le bloc opératoire est un monde technique et complexe, où la maîtrise des risques est un combat de tous les instants. L’essor des nouvelles technologies a changé le quotidien des blocs qui nécessite des personnels de haut niveau avec des connaissances et un savoir-faire spécifique. Pour le Pr Noel Garabédian président de la commission médicale d’établissement de l’Assistance Publique des Hôpitaux de Paris, avec lequel l’Unaibode a collaboré « L’Ibode est un élément clef parmi les professionnels de bloc, avec un rôle central au sein de l’équipe chirurgicale, c’est sur lui que repose le socle de connaissances, d’utilisation de ces dispositifs assurant ainsi une qualité et une sécurité renforcées des interventions ». Entendez le ainsi et soyez en fier, l’Ibode, est le gestionnaire des risques au cœur du bloc opératoire.

Il y a un an, j’évoquais également les enjeux qui se dessinaient en marge de la future Loi de modernisation de notre système de santé. L’Unaibode, consternée par la volonté de certains députés de supprimer l’Ordre National des Infirmiers a mené la révolte. Et je suis fière, aujourd’hui que nous soyons à l’origine de la constitution d’un collectif de 21 associations et syndicats qui a mené combat pendant plus de 6 mois, auprès de la commission des affaires sociales de l’assemblée puis auprès des sénateurs.

Et puis il y a eu le mois de février et la Grande Conférence de Santé. Le gouvernement par la voix de Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé, a précisé que les professionnels de santé avaient été entendus. Je signale donc avec plaisir à Madame VERDONCQ qui représente le ministère que nous avons entendu …..Avoir été entendus et lui rappelons notamment notre attente s’agissant de la reconnaissance en master pour le diplôme d’Ibode. Et nul ne pourra ici contredire qu’avec la formation, la compétence et le niveau de technicité du métier d’Ibode, cette reconnaissance est plus que justifiée.

Mais encore une fois nous avons confiance !

Il a également été souligné l’éloignement des formations paramédicales de l’université qui n’est plus concevable aujourd’hui. Le processus de rapprochement est engagé. Ce rapprochement des systèmes de formation que l’on souhaite voir coopérer de manière efficiente est de fait une nécessité. L’objectif annoncé est de « faire des formations paramédicales des formations universitaires à part entières ». Si cette Conférence de Santé à mis l’accent sur la formation et en a rappelé l’importance, nous avons nous aussi à l’Unaibode, enrichi notre offre de formation de développement continu avec 5 thématiques supplémentaires. Je vous invite d’ailleurs, pour celles et ceux qui ne les connaissent pas encore à venir les découvrir sur notre stand. Cette offre de formation continue fédère et rassemble autour de nos valeurs et est ouverte à tous les professionnels des blocs opératoires.

Je vous parle de fierté, de confiance, d’un métier sans cesse en évolution avec des blocs en mutation technologique auxquelles vous devez vous adapter. Mais est-ce que vos salaires évoluent en conséquence ? Evidemment non ! Lors de notre dernier rendez-vous au Ministère, cette question a été soulevée et mise à l’ordre du jour. Elle sera un objectif pour 2017 ! Enfin, je voudrais vous dire que l’Ibode de demain sera capable de gérer l’ensemble de l’évolution technologique des plateaux techniques tout en « osant défendre » la bienveillance des soins aux patients et combien votre rôle est primordial dans les blocs opératoires. Ensemble, avec ces valeurs qui nous rassemblent et qui nous animent au quotidien, osons défendre la bienveillance des soins aux patients.

Moi j’ai confiance et j’en suis fière.

Brigitte LUDWIG Présidente UNAIBODE - LILLE 11 mai 2016

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net