Accueil du site > JNEP > 2015 - Lyon > 1er jour des JNEP à Lyon !

1er jour des JNEP à Lyon !

Discours d’ouverture de Brigitte LUDWIG, Présidente nationale

mercredi 20 mai 2015, par Marie-Jo Ducloux

Madame la conseillère, Mesdames les présidentes, Monsieur le directeur, Monsieur le professeur…

Chers congressistes, chers amis

Je suis très heureuse d’être à nouveau devant vous pour l’ouverture des Journées Nationales d’Etudes et de Perfectionnement de l’Unaibode. C’est à chaque fois une fierté et un grand plaisir.

Je voudrais tout d’abord remercier Monsieur le Maire de Lyon qui nous accueille ce matin et la direction des Hospices Civils qui a facilité l’organisation de ces journées. C’est également un très grand plaisir de remercier la représentante du Ministère en la personne de Mme Pilar VERDONCQ Conseillère technique pour l’exercice des professions paramédicales à la Direction Générale de l’Offre de Soins.

Je tiens aussi à remercier chaleureusement, Marie Line Cavalie et son comité organisateur d’avoir travaillé d’arrache pied pour nous éclairer de cette confluence des lumières pendant ces 3 jours !

J’aurais aimé remercier Madame la Ministre que nous avons invitée à chacun de nos congrès, mais nos problèmes ou notre nombre – nous sommes cependant plus d’un millier ce matin – semblent ne pas émouvoir son cabinet.

Pourtant, cette année, les Ibode ont enfin obtenu une reconnaissance de leur plus value. Nous nous sommes battus, pendant plus de dix ans, pour obtenir enfin gain de cause en Janvier dernier. Oui ! Le texte réglementaire relatif aux actes infirmiers relevant de la compétence exclusive des infirmiers de bloc opératoire a enfin été signé par le Premier Ministre.

Cette nouvelle réglementation est venue légaliser une réalité de terrain qui vise à sécuriser toujours davantage la prise en soins du patient au bloc opératoire. Dorénavant, et sur prescription du chirurgien, les Ibode seront amenés à réaliser des actes qui leurs sont maintenant exclusivement réservés. A travers ce décret, le Gouvernement reconnaît enfin les compétences des Ibode.

Le combat de l’UNAIBODE et de l’AEEIBO permet ainsi d’apporter, depuis de nombreuses années toujours plus de sécurité dans les blocs opératoires. Mais, maintenant, leur mise en œuvre doit être effective. Nous y veillerons !

Ce n’est qu’à ce prix que l’Ibode deviendra ce « collaborateur indispensable du chirurgien » comme certains d’entre eux (encore trop peu à mon sens !) aiment à le dire.

Nous aurons l’occasion d’y revenir demain lors du forum d’actualités.

Mais, un autre combat nous anime également. Lors du vote de la Loi de santé par l’Assemblée nationale, l’adoption d’un amendement nous a particulièrement choqués, celui de la suppression de l’Ordre national des infirmiers. Nous avons élevé la voix comme tant d’autres organisations infirmières.

Sait-on seulement que c’est l’Ordre qui garantit le bon usage des qualifications ? Les députés qui l’ont voté, en catimini, ne doivent probablement pas savoir que les IBODE et les infirmiers diplômés d’Etat sont parfois remplacés par des personnels non infirmiers. Nous espérons fortement et nous le ferons savoir que le Sénat, si ce n’est la Ministre, ne laissent pas passer un tel saccage du concept fondateur de l’Ordre.

En revanche, nous nous accrochons, avec le tout nouveau Collège Infirmier Français à ce que soit voté l’article 30 du même projet de loi de santé qui propose la création d’un « titre d’exercice en pratique avancée ». Ce projet permettrait à des professionnels de santé d’accomplir ou de réaliser de façon autonome, des missions d’éducation, de prévention en santé, de dépistage, d’évaluation clinique, de recherche, qui feront évoluer nos métiers pour de meilleurs soins ! Il est grand temps d’entreprendre sur ce sujet une réflexion collective.

Oui, il existe une place pour l’exercice des Ibode en pratique avancée ! Quel sera l’hôpital de demain ? Quels seront les besoins nouveaux en santé ? Nous constatons l’évolution rapide de la chirurgie, mêlant chirurgie, imagerie et interventionnel et de ses conditions de réalisation, tels que la chirurgie ambulatoire, la robotisation, la télémédecine. Nous savons que l’hôpital se resserrera sur l’hospitalisation des cas médicaux lourds, et sur les actes chirurgicaux.

Nous avons des propositions et une vision : Oui les Ibode doivent être présents dans ce nouveau challenge !

De la même manière, à l’occasion du Salon Infirmier, en octobre 2013, la Ministre avait annoncé une Licence en Santé. Depuis plusieurs années, la profession infirmière propose et demande la création d’une Licence adossée à une filière en Sciences Infirmières. Ces propositions s’inscrivent en cohérence avec le protocole européen d’harmonisation des formations et des diplômes, « LMD ».

Nous exigeons le grade de Master et les Ibode ne comprendraient pas qu’un arbitrage différent soit rendu !

En effet, dans ce nouvel univers, notre place n’est au fond marquée que par une exigence : celle de la qualité des soins ! Nous y sommes vigilants, nous y resterons vigilants.

Ces journées sont l’occasion et le lieu de la mobilisation d’une profession qui veut évoluer, pour faire émerger des visions nouvelles.

Soyons fiers d’être IBODE ! Partageons, échangeons, communiquons, au contact de la lumière lyonnaise, pour repartir plein d’énergie !

Très belles journées à vous tous !

Brigitte LUDWIG
Présidente UNAIBODE

P.-S.

En cette période de congrès j’ai le triste devoir de vous annoncer le décès de notre vice président et ami, Laurent THIERRY.

Nous lui avons dédié les Journées Nationales d’Etudes et de Perfectionnement de L’UNAIBODE.

Nos pensées l’accompagnent.

Bien à vous tous

Brigitte LUDWIG Présidente UNAIBODE

Si vous souhaitez envoyer un message de sympathie ou de condoléances vous pouvez l’adresser à Véronique Depagne, secrétaire de l’association à l’adresse veronique.depagne@hotmail.fr

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net