Accueil du site > Régions > AIBOB > Archives AIBOB 2010 > edito septembre

edito septembre

vendredi 8 octobre 2010, par Lionel CANN

Les vacances sont terminées et nous avons repris le chemin des bloc opératoires .

C’est une période estivale qui ,fin juin, s’annonçait studieuse . Le planning de rencontres ,fixé avec M Yann BUBIEN, directeur adjoint du cabinet, chargé du dialogue social au Ministère de la santé et des Sports, laissait espérer d’avoir des réponses à nos revendications . Il n’en fut rien . Les suites données à cette réunion ou l’UNAIBODE et l’AEEIBO ont présenté les attentes des IBODE en matière de valorisation du Diplôme d’Etat d’Infirmiers de Bloc Opératoire et de requalification des personnels des blocs opératoires furent décevantes . Le rendez-vous pris avec M Y BUBIEN pour présenter les réponses du ministère n’eut pas lieu . Les divers courriers envoyés par l’UNAIBODE sont restés jusqu’à ce jour sans réponse .Mais nous ne sommes pas les seuls à subir l’indifférence du ministère .

L’absence de dialogue a poussé les présidents de l’Association Nationale des Puéricultrices Diplômées et des Etudiantes (ANDPE) et du Comité d’Entente des Ecoles Préparant Aux Métiers de l’Enfance (CEEPPME) à écrire au Premier Ministre (cf article ).

Nos collègues IADE ,qui manifestaient Vendredi 1er octobre à Paris ,ont attendu toute l’après midi dans un salon une rencontre avec un représentant du ministère. Leur délégation a finalement été expulsée ,manu militari.

Devant le mutisme de la DGOS et du ministère , l’UNAIBODE a décidé de ne pas participer à la réunion du 11 octobre 2010 sur la réingénérie du diplôme d’infirmier de bloc opératoire . L’absence de réponse faisant naître chez les professionnels de bloc opératoire une grande inquiétude sur la reconnaissance au niveau master de notre spécialité mais aussi une perte de confiance envers nos interlocuteurs .

Que doit on penser de ces travaux qui s’éternisent maintenant depuis 2006 ?

Pourquoi n’avons nous toujours pas rencontré les représentants de l’enseignement supérieur et de la recherche pour travailler sur l’orientation de notre formation à un niveau master ?

Faudra t’il en arriver à suivre l’exemple de nos collègues IADE ?

Sommes nous capable d’une telle mobilisation ?

Je ne peux que vous inciter à suivre l’actualité de la profession sur le site de l’UNAIBODE (http://www.unaibode.fr).

L’heure est à la vigilance…. Lionel Cann

Répondre à cet article

modération à priori

Attention, votre message n'apparaîtra qu'après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d'abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n'oubliez pas d'indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom


Contact

Contacter l’UNAIBODE
16, Rue Daguerre Escalier F
75014 PARIS
Tél. 01 43 27 50 49

| | Plan du site | agenda | SPIP par alternat.net